Cap esthétique : on vous parle des débouchés

La beauté et le soin, voilà deux domaines qui vous passionnent depuis l’enfance ? Dans ce cas, sachez que vous avez la possibilité d’en faire votre métier. Eh oui, il est tout à fait possible d’envisager un cap esthetique.



Dans notre article, nous allons voir quels sont les débouchés, et surtout ce que vous allez tirer de cet enseignement, sur deux années.

Les débouchés et l’apprentissage du Cap dans l’esthétique

Les enseignements du Cap esthétique sont vraiment très riches. C’est vrai, vous apprendrez à réaliser des soins du visage, en fonction du type de peau, mais également des soins du corps.

Manucures, pédicures, ou encore maquillage de jour et de soirée, voilà des techniques qui, au bout de deux ans, n’auront plus aucun secret pour vous. Bien évidemment, cela demande du travail et de la motivation, mais si l’esthétique est votre passion, alors vous allez y arriver !

Maintenant, intéressons-nous de plus près aux débouchés. Bien évidemment, vous allez pouvoir devenir esthéticienne. Où pratiquer, après un Cap esthetique ? Dans un salon de beauté indépendant, dans un salin franchisé, mais pas seulement. C’est vrai, vous aurez la possibilité de devenir esthéticienne indépendante, et pratiquer votre métier directement chez le client. Et, si vous avez envie de vous spécialiser davantage, dans un domaine en particulier, alors il existe la formation de prothésiste ongulaire, ou encore de maquilleuse. Pourquoi se spécialiser ?

Tout simplement pour profiter d’une valeur ajoutée sur votre CV, et donc de trouver du travail beaucoup plus rapidement. En effet, les maquilleuses et les prothésistes ongulaires sont particulièrement recherchées, dans les instituts de beauté.